BLOGUE

Communication, Marketing

La stratégie du hamburger

11 août 2016 0 Stéphanie Forgues

Démarrer son entreprise c’est un peu comme être dans un pays étranger avec une carte trouvée sur Internet, les conseils de la tante de la fesse gauche de sa cousine et ne pas avoir prévu le taux de change qui vous désavantage. Sans compter que vous ne parlez pas la langue, ou très peu. C’est à la fois terriblement excitant et déstabilisant.

Ne parlez pas fort, parlez la bonne langue !

Vous voilà avec l’idée du siècle dans ce nouvel univers, votre produit est super et vos proches croient en vous. Ils vous envoient même de bons mots réconfortants en début de voyage. Sky is the limit, non ?

Après un moment à parcourir les contrées de l’entrepreneuriat vous constatez que vos ventes ne décollent pas. Alors vous essayez de mettre plus d’efforts et d’investir plus dans la publicité et la visibilité dans le but de faire des ventes. Après tout, si vous n’êtes pas connu dans votre nouveau pays les chances de faire votre place sont minces. Donc, vous fabriquez des affiches lumineuses musicales, montez sur le toit des immeubles pour communiquer votre message, vous faites même des concours pour mousser l’intérêt.

Rien.
Toujours pas de résultats.
Et de moins en moins d’argent en poche.[/vc_column_text]

[/vc_column][/vc_row]

Demandez-vous si vous offrez le bon hamburger

Devant vous se tiens une foule de 100 personnes à qui vous souhaitez donner LE hamburger du siècle 100 % bœuf, le meilleur au monde. Aucune de ses personnes ne veut de votre hamburger juteux hyper appétissant. Personne.

Pourquoi selon vous? C’est simple, vous avez visé un groupe de végétariens.
Pour augmenter vos ventes, soit vous changez de groupe cible, soit vous adaptez votre hamburger pour les végétariens.

La solution est dans votre propre profil

Avant de vouloir conquérir le monde, il est vital pour votre entreprise d’établir un profil réaliste de votre clientèle cible, même si vous êtres travailleur autonome! C’est un concept de base en marketing, mais sans doute un des plus galvaudés. Peut-être parce qu’en tant que nouvel entrepreneur, ou créateur, on est animé par notre idée lumineuse et impatient de vivre de notre passion. J’ai personnellement beaucoup appris de mes erreurs.

Il ne suffit pas de penser connaître son audience, c’est un travail de réflexions, de recherches et de validations objectives. Il est aussi possible que la clientèle à laquelle vous pensiez en créant votre concept n’est pas la clientèle qui vous permettra de rendre viable votre entreprise.

J’ai remarqué une chose au fil des ans; la clientèle qui procure le plus de rentabilité et de bouche-à-oreille positif pour une entreprise est composée d’individus qui se lient naturellement avec l’entreprise. C’est-à-dire des gens qui ont un profil similaire à ces entrepreneurs et partagent les mêmes valeurs. Je vous suggère donc d’explorer cette piste et de bien définir votre client parce que, contrairement aux anciennes approches marketing, non on ne vend pas un congélateur à un eskimo, pas plus qu’un hamburger 100 % bœuf à un végétarien.

Tags:
Stéphanie Forgues
3 Posts

Coaching et stratégies pour petites entreprises – Certifiée Inbound Marketing – Gestion et création de contenus – Accompagnement stratégique

stephanieforgues.com
contact@stephanieforgues.com

Laissez un commentaire